News.
titre:Nouvelles des volcans
auteur:J. Sintès
date:15-08-2016 

Un point sur l'activité du volcan Semeru

Semeru, Indonésie, 3676 m




Depuis quelques semaines l'activité du volcan Semeru, le plus haut sommet de l'île de Java car quelques changements dans la dynamique de l'activité se sont produits.

Pas de grands changements, non, mais une légère évolution vers un dynamisme explosif un peu plus marqué semble-t-il, au détriment de l'activité effusive (coulée de lave), qui dominait encore au mois de juin. Disons qu'à la vue des images, l'activité est revenue à quelque chose de plus habituel sur ce volcan.

Une observation attentive montre que la coulée est restée alimentée au cours du mois de juin avec une décroissance plutôt progressive de l'alimentation.
Début juillet il y avait encore quelques avalanches qui s'y produisaient, trahissant un débit de lave très léger, mais elle s'est arrêtée petit à petit au cours de ce mois.
Il est intéressant de constater que les données du MIROVA sont cohérentes avec cette évolution, car elles montrent une émission de rayonnement thermique de plus en plus faible à partir de la mi-juin: c'est le moment à partir duquel la coulée est de moins en moins alimentée, sa surface se solidifie et libère moins de chaleur.

Explosion forte sur le Caliente (Santa Maria-Santiaguito)

Le calme n'est pas revenu sur le mini-stratovolcan qu'est devenu au fil du temps le Caliente, et les manifestations de son activité éruptive, pour l'heure uniquement explosive, sont toujours présentes.

Il y a quelques jours les observateurs de l'INSIVUMEH (volcanologues) et du CONRED (protection civile) rapportaient la présence d'une activité modérée, sous forme d'explosions pas très fortes et d'émissions de cendres.
Mais ce matin c'est bien une nouvelle explosion décrite cette fois comme "forte" par les volcanologues qui s'est produite, au sommet du Caliente, au niveau du cratère récemment observé.

En plus du panache de cendres des écoulements pyroclastiques relativement importants se sont mis en place sur le versant Est (comme souvent, en raison de la configuration du cratère dont la lèvre est plus basse de ce côté). Il semble qu'un petit écoulement, qui pourrait n'être qu'une avalanche de blocs, se soit aussi mis en place sur le versant sud-sud-ouest.

Le panache de cendres s'est élevé, d'après le CONRED a une altitude de 6000 m environ, plus compatible avec ce que montrent les images que le chiffre donnée par le rapport de l'INSIVUMEH, qui donne 3800 m d'altitude ("msnm": metros sobre nivel del mar), qui correspond plus à la hauteur, pour le coup, qu'à l'altitude. En tout cas, ce panache se révèle très impressionnant,et des chutes de cendres ont été décrites dans les villages alentours, toujours les mêmes ou presque (San Felipe, Mazatenango Retalulehu, et ce qui est proche).


www.terreetvolcans.com v4.52 Tous droits réservés 2006.