News.
titre:Nouvelles des volcans
auteur:J. Sintès
date:02-05-2015 

mai 2015
Le volcan Karangetang (Indonesie 1784m) éruption et évacuations (mis à jour)


C'est une activité qui est passée totalement inaperçue depuis plus d'une semaine: le Karangetang a commencé, le 23 avril, une nouvelle phase éruptive qui produit des coulées de lave. Mais ce n'est pas le pire: une autre éruption s'est produite, dans le silence média le plus total (y compris ce blog d'ailleurs) début janvier, là encore avec des coulées de lave.

Histoire de rattraper le temps perdu, l'éruption de janvier a semblé être la première depuis celle qui s'était déroulée en juillet 2014 (discrètes). Comme de nombreuses éruptions du Karangetang, le phénomène principal qui avait été produit était des coulées de lave (éruption effusive), vraisemblablement sur le flanc sud.
Les autorités avaient alors demandé aux résidents des villages exposés, essentiellement le versant sud, de garder un oeil sur l'édifice au cas où la situation dégénèrerait. Il semble que cela n'a pas été le cas et que l'activité s'en est retourné dans une phase plus calme tout début février.

Une nouvelle éruption a donc débuté le 23 avril générant de nouvelles coulées de lave. Il faut savoir que l'un des aléas principaux, même lorsqu'il ne s'agit "que" d'une éruption effusive, c'est que les coulées peuvent donner, au cours de leur progression, naissance à des écoulements pyroclastiques qui vont aller plus vite que les coulées, et ont donc un potentiel (néfaste) de surprise pour les populations du versant exposé.

Sur place donc les coulées ne sont jamais vraiment regardées uniquement comme des choses inoffensives.

Les premiers jours de l'éruption, rien de particulier ne semble s'être produit et les gens ont continué visiblement à vaquer à leurs occupations quotidiennes.

Cependant il semble que la situation soit devenue un peu plus critique ces 3 derniers jours à priori sous l'effet de la progression des coulées qui pourraient être arrivées à proximité de zones habitées. Là, la traduction automatique a ses limites malheureusement. Cependant il semble bien qu'au moins deux zones habitées (au moins une trentaine de personnes au total, chiffre provisoire) aient commencé à évacuer, à priori Kulu et Kolo-Kolo

Source: Activolcans


www.terreetvolcans.com v4.52 Tous droits réservés 2006.