News.
titre:L'éruption du volcan Kilauea
auteur:J. Sintès
date:27-10-2014 

Volcan Kilauea: la lave a coupé la route d'Apa'a et entre donc officiellement dans la ville de Pahoa (mis à jour 25 octobre 09h37)

Après avoir connu un gros coup d'accélérateur jeudi, la lave a progressé rapidement vendredi en créant deux lobes.
Le plus rapide des deux, étroit et bien canalisé, a avancé à la vitesse d'environ 10 m/heure et ne se trouvait, d'après le rapport de l'observatoire en date du 24 octobre, qu'à 135 m de la route en début d'après-midi.
Les projections donnaient alors un contact en seconde moitié de nuit, donc samedi matin.

Le second lobe quand à lui est moins canalisé et a tendance à s'étaler un peu sud du précédent. Il progresse donc moins rapidement, à quelques mètres par heure et du fait qu'il "prend en charge" une partie du volume de lave, a de fait participé à ce que l'autre lobe ne progresse pas trop vite.

Le "contact" bitume-lave a bien eu lieu, à 3h30 du matin (heure locale) juste au sud de la décharge municipale ("transfert station").

Mise à jour 26 octobre, 10h07

Suite au passage de la lave sur la route d'Apa'a, la coulée a encore accéléré sa vitesse de progression, qui est actuellement de l'ordre de 15 m par heure. Cela pourrait être la conséquence de l'arrêt de la progression du second lobe, constaté par les volcanologues du HVO.

Le front actif se trouvait à 17heure (heure locale) à 90 m du cimetière, qui est juste en contrebas d'Apa'a Road et de la décharge municipale. Après le cimetière, c'est un peu de végétation...puis les premières habitations de Pahoa.

Mise à jour 27 octobre, 09h7

La coulée poursuit sa progression, toujours bien alimentée par le tunnel de lave qui s'est formé entre la source et le front. Ces tunnels, qui se forment systématiquement sur les coulées de lave fluides dites "Pahoehoe", comme celle qui progresse actuellement vers Pahoa, permettent en effet d'isoler la lave de l'atmosphère: elle garde ainsi sa haute température, et donc sa fluidité, plus longtemps...ce qui lui permet de couler plus loin.
Le débit dans le tunnel actuel est visiblement assez important d'après les rapports de l'observatoire. La coulée a commencé à se diviser en deux lobes, le plus alimenté continuant sa route en direction du nord-est, tandis que le second s'étale sur le replat herbeux ("pasture" sur la carte ci-dessous) qui borde le cimetière.

Après la disparition des premières traces humaines qui avaient une importance disons strictement logistiques, mais qui est déjà une image assez symbolique, c'est un événement culturellement encore plus fort qui s'est produite hier, avec la disparition d'une partie du cimetière de Pahoa sous le lobe nord-est de la coulée.


www.terreetvolcans.com v4.52 Tous droits réservés 2006.