Les 5 dernières News.
titre:Activité du volcan KIRISHIMA
auteur:J. Sintès
date:12-03-2018 

Un point sur l'activité du volcan Kirishima

Voir l'article du 12/03/2018

Après deux jours l'activité éruptive, restée soutenue, s'est calmée: d'abords mixte (explosive et effusive) elle n'est plus ce matin qu'effusive, et seules quelques rares bouffées de cendres et gaz percent parfois la galette de lave qui s'est formée dans le cratère du Shinmoedake, par-dessus celle de 2011.

titre:Un gigantesque dome de lave découvert au Japon
auteur:J. Sintès
date:17-02-2018 

Un gigantesque dôme de lave découvert au Japon

Les dômes de lave sont des formes volcaniques très répandues à la surface de la Terre, et que l'on peut trouver dans différents contextes volcaniques:

- ils peuvent être monogéniques, c'est-à-dire fabriqués par une seule éruption. C'est le cas pour les dômes de la Chaîne des Puys par exemple (Puy de Dôme, Cliersou, Grand Sarcouy etc.).

- ou se former sur le flanc des stratovolcans (l'éruption du Kadovar en Papouasie Nouvelle-Guinée étant un bel exemple, d'actualité qui plus est), ou au sommet desdits stratovolcans, comme au Sinabung, au Saint Helens, à la Montagne Pelée ou à la Soufriere de Saint Vincent, Soufriere de Guadeloupe, Kelut, Soufriere Hills, Nevados de Chillàn (toujours pur rester dans l'actu) et j'en passe et des meilleurs....

- ou se former à proximité (ou à l'intérieur) les calderas, comme c'est le cas de celui qui nous intéresse dans ce post

titre:Nouvelles du Fuego
auteur:Culture volcans
date:11-02-2018 

Volcan Fuego: premier paroxysme de 2018

Et quel paroxysme, quel spectacle, quelle intensité! Il reste sur la même tonalité que les paroxysmes précédents, bien qu'ont puisse remarquer que le délai le séparant du dernier (décembre 2017) est un poil plus long qu'à l'accoutumée, mais reste proche du mois quand même.
Comme d'habitude l'activité strombolienne est montée en puissance jusqu'à devenir une activité continue de type "fontaine de lave". Très intenses, les fontaines (il semble qu'il y en ait plusieurs au sommet) génèrent de grandes quantités de cendres, directement injectées (à la verticale) dans l'atmosphère.
Les bombes et blocs retombent en une pluie abondante sur toute la zone sommitale et roulent jusque très bas sur les pentes du stratocône, soulevant un peu de poussière au passage.

Si le démarrage de ce pic d'activité a aussi produit des coulées de lave, celles-ci ne sont plus mentionnées dans les derniers bulletins de l'INSIVUMEH: peut-être ne sont-elle déjà plus actives? Mais alors d'où peuvent provenir les multiples écoulements pyroclastiques qui descendent très fréquemment dans plusieurs ravines (Seca, Honda, Las Lajas et Trinidad)?
Peut-être de la trop rapide accumulation de retombées (blocs, bombes, lapillis, cendres) sur la zone sommitale, qui peut former des talus instables qui s'écroulent de part et d'autre...

Quoi qu'il soit, les images de la webcam (et les photos qui circulent sur les réseaux sociaux aussi) sont impressionnantes.

titre:Nouvelles de l'Erta Ale
auteur:j; sINT7S
date:21-01-2018 

Erta Ale, Éthiopie, 613 m

L'activité se poursuit, mais elle a pour l'heure déserté le delta de lave édifié aux portes de la plaine sédimentaire.
La dernière image satellite en date (19 décembre) permet de localiser précisément les fronts actifs au niveau du tunnel de lave principal, édifié dans le (maintenant ancien) lit d'une petite rivière temporaire.
Ils sont apparus suite à un phénomène de rupture ("breakout") qui entraine une vidange du tunnel, et ce sont ces "breakouts" qui se produisent plus en amont en ce moment.

titre:Le volcan Bezymianny en trés forte éruption
auteur:J. Sintés
date:01-01-2018 

Bezymianny: activité explosive extrêmement puissante aujourd'hui! (Mise à jour)

Le Bezymianny, en cyrillique Безымянный, terme russe qui signifie littéralement « sans nom » en français, est un volcan de Russie situé dans la péninsule du Kamtchatka. Il est voisin des volcans Kamen, Ouchkovski et Klioutchevskoï situés immédiatement au nord et du Tolbatchik situé au sud.

C'est une situation qui semble assez similaire à celle qui s'est mise en place en mars et juin dernier: une violente activité explosive s'est déroulée aujourd'hui, produisant un panache de cendres haut de 15 000m environ!

Elle dépasse toutefois nettement en puissance l'activité du mois de mars et semble même un tantinet plus importante que celle de juin, dont le panache s'était élevé à "seulement" 12000m.

Cette explosion n'est toutefois pas une totale surprise car cela fait deux jours que le Bezymianny est sous surveillance accrue. En effet le KVERT avait élevé le niveau d'alerte aviation à l'orange dès le 18 décembre suite à la détection de signaux anormaux suggérant une reprise de l'activité extrusive.
Typiquement, au Bezymianny, ce type d'activité se déroule au sommet d'une immense accumulation de lave visqueuse, mise en place par étapes depuis l'immense éruption de 1955, l'activité actuelle ne faisant que rajouter des épaisseurs de lave visqueuse par-dessus les précédentes.

Cette accumulation peut être vue soit comme un mini-stratovolcan (un peu la situation du Caliente pour le Santa Maria-Santiaguito au Guatemala), soit comme un dôme exogène, dont la définition est, justement, d'être le résultat d'une accumulation de courtes coulées de lave visqueuses. Pour plus de simplicité j’appellerais cette accumulation de lave visqueuse simplement "dôme".


www.terreetvolcans.com v4.52 Tous droits réservés 2006.